©2018 by Assouline Jordan.

  • Jordan Assouline

4. Options de l'interface utilisateur (Partie 1)

Le CLI JunOS :

Il s'agit d'un invité de commande basé sur du texte. Il existe plusieurs options pour accéder au CLI :

- à travers un câble console out-of-band (OoB)

- à travers le réseau en utilisant les protocoles d'accès comme SSH ou telnet

- à travers un port Ethernet de management dédié (disponible uniquement sur certaines plates-formes, et ne permettant pas de transmettre le trafic de transit)


Interface J-WEB :

Cette interface, est une interface graphique utilisateur de type Web par laquelle on peut accéder grâce au protocole HTTP ou HTTPs. Elle fournit la possibilité de configurer simplement la plupart des configurations de base mais permet également d'effectuer des configurations plus complexes en éditant par exemple directement le fichier de configuration système (de type texte). Cette interface graphique est installée et activée par défaut sur la plupart des plates-formes, mais elle est bien entendue désactivable notamment pour des questions de sécurité.


Se connecter :

Pour accéder à la configuration d'un équipement JunOS, il est nécessaire d'utiliser un username et un mot de passe. L'administrateur crée ainsi des noms de comptes et est capable d'assigner des permissions spécifiques à certains utilisateurs. Toutes les plates-formes utilisant le système d'exploitation JunOS ne possède par défaut qu'un utilisateur root sans mot de passe configuré.


Lorsqu'il est configuré, la console affiche le nom de l'équipement, mais lorsque celui-ci n'a pas encore été configuré, comme c'est le cas lorsqu'il sort d'usine, le logiciel affiche Amnesiac à la place du nom de l'équipement.


Ce qu'il est intéressant de noter, c'est que les utilisateurs non administrateurs sont placés directement au niveau du CLI, alors que l'utilisateur root doit taper cli pour y accéder.

En effet l'utilisateur root a un accès complet pour contrôler l'équipement. C'est pourquoi lorsque vous vous identifiez avec l'utilisateur root, le logiciel vous place au niveau du shell UNIX.


Le mode opérationnel:

Le mode opérationnel est caractérisé par la présence du caractère "crochet à droite" au niveau du prompt. Ce modèle est surtout utilisé pour effectuer des opérations de monitoring et de troubleshooting. Nous avons notamment accès aux commandes : monitor, ping, show, test et traceroute.


Le mode de configuration :

Lorsqu'on se situe au niveau du mode de configuration, on peut voir qu'au-dessus du prompt se trouve un [edit] et qu'il y a la présence du caractère #.


Ainsi on peut y configurer tous les éléments de l'équipement tels que : les interfaces, les protocoles, les accès utilisateurs, ainsi que de nombreuses propriétés système hardware.

D'ailleurs, si vous avez oublié le fonctionnement d'une commande, ou si vous avez besoin de plus d'informations concernant un élément que vous souhaitez configurer, le CLI de JunOS inclut un système d'aide auxquels on peut faire appel grâce au ?.


On peut l'utiliser pour voir l'ensemble des commandes disponibles pour le mode au niveau duquel nous nous situons. Mais il est également possible d'utiliser le ? Après avoir tapé le début d'une commande pour voir quelles sont les options disponibles.


Comme chez Cisco, le CLI fournit un système d'auto complétion. Cependant il est légèrement différent, en effet celui-ci complète automatiquement le mot lorsque la touche espace est utilisée. De la même manière s'il existe plusieurs possibilités pour la complétion du mot le CLI nous l'affiche :

Si vous souhaitez désactiver l'auto complétion, vous pouvez utiliser la commande set cli complete-on-space off.